mercredi 5 décembre 2018

Critique littéraire du Chemin de l'espoir, d'Abdoulaye Mbaye

Marine Rose, autrice de Trésor, nous offre une critique littéraire du Chemin de l'espoir, d'Abdoulaye Mbaye

Le chemin de l'espoir

Les valeurs et les expériences s’expriment avec tellement de pureté sous la plume de ce poète africain !

Je suis heureuse d’avoir découvert « Le chemin de l’espoir », d’Abdoulaye Mbaye, c’est un livre qui m’a enrichie de la beauté ô combien touchante d’une parole africaine trempée dans le vécu et coulant comme une limpide fontaine depuis le cœur. Ce cœur est d’une pureté qui soigne, traitant avec une vive sensibilité et beaucoup d’intelligence des sujets variés qui paraissent tous essentiels et importants, pour voir s’éclairer au fil des pages ce magnifique « chemin de l’espoir ». 

Espoir puisé dans les richesses si profondes de l’amitié, de l’amour véritablement engagé, de la fidélité à Dieu et aux valeurs nobles, de la famille, précieuse, admirée, moteur incommensurable… Espoir relevé malgré les difficultés, les souffrances, les déceptions, les climats de peur et d’injustice. Le poète évoque la misère, le terrorisme, la corruption, l’émigration, parfois dans la clandestinité ; « le chemin de l’espoir » se fraye aussi par la lucidité et la dénonciation, il se fraye avec une magnifique simplicité et une immense énergie de courage et d’amour. 

Abdoulaye Mbaye témoigne aussi l’espoir toujours plus fort de réussir pour les autres, d’élever une voix qui sauve et qui change. Malgré ses profondes blessures et son désarroi, l’auteur sait être le noble soleil de l’Afrique pour porter celle-ci afin qu’elle trouve sa véritable couronne. 

J’ai achevé la lecture de ce recueil profondément émue, ses mots ont su toucher et réveiller ma compassion, mon optimisme… Forcément, quand on rencontre une aussi belle âme sous le rythme et le phrasé inédits d’un poète africain, on découvre un monde encore plus beau. Le poète restera avec ses vers dans mon cœur, j’y réserve une place ensoleillée pour ce frère lointain. 


L’Afrique attend

Belle et remplie de richesse
Nonobstant une forte sécheresse
Noyée dans la mer des douleurs
Elle espère un jour goûter au bonheur 

L’Afrique des ancêtres, un temps révolu 
Celle-là morte aujourd’hui n’est plus
Une nouvelle est bâtie par une jouvence
Qui offre une nouvelle naissance

Non à cette Afrique pleurnicharde
Non à cette Afrique qui s’attarde
Non à cette Afrique bavarde
Non à cette Afrique qui regarde

Se faire soigner par des armes
Qui fait couler ses larmes
Au milieu des champs de guerres
Abord d’une nouvelle ère 

Enfin le réveil d’un sommeil profond 
Un temps pour changer le plafond 
Ô, je rêve d’une Afrique nouvelle
Loin de l’injustice et des querelles

L’Afrique sans histoire
Elle-même est une histoire
L’Afrique de l’homme de couleur 
Qui a vécu dans la douleur 

Massacrés par des prédateurs 
Sous nos yeux, ces horreurs
Castrés par nos dirigeants

Il est temps, la jeunesse africaine 
De tout changer, non par la haine
Mais par une prise de conscience
Historique là où tout commence 

Mamans, nous vous délivrerons
De ces chaînes de souffrance
Qui nous font tourner en rond 

Poème d’Abdoulaye Mbaye dans « Le chemin de l’espoir », aux éditions Stellamaris.