dimanche 8 mars 2020

Critique littéraire de Nihil fit sine Causa, de Nomis

Thierry Moral nous offre une magnifique critique littéraire de Nihil fit sine causa, de Nomis



Nihil fit sine causa

Ce recueil est très sympathique à lire et à découvrir.

L'auteur "Nomis" s'adresse au lecteur, prévenant les âmes sensibles de s'abstenir, mais le thème, le titre et la couverture dégoulinante en disent long. Bienvenu chez les amoureux de Lovecraft qui poursuivent humblement mais avec brio l'oeuvre du grand maître de l'horreur et de l'étrange. Tout y est dans les règles de l'art. J'ai beaucoup apprécié des décisions très actuelles, comme celle d'implanter le mythe des Grands Anciens dans un récit post-apocalyptique ou encore de finir une nouvelle policière en disant que l'affaire est classé et qu'on parlera d'empoisonnement accidentel, car ça vient d'en haut...

Les nouvelles sont brèves, sèches, efficaces. L'auteur s'en explique car les plaisanteries les plus courtes sont toujours les meilleures, dit-il lui-même. N'empêche que j'en reprendrais bien quelques pages. Les poèmes sont très réussis et à la fois l'auteur s'amuse avec les codes, le vocabulaire, les sonorités. R'lyeh au pays de la poésie sonore ? Pourquoi pas ! Cela donne envie de le déclamer à voix haute.

Les contes Celtes sont bien construits, dans la même veine, efficaces, serrés. Certes les puristes se demanderont ce que cela fait là mais bon quand on lit entre les lignes et surtout qu'on se laisse bercer par la proposition artistique tout à fait honnête, franchement, on en profite grandement.

Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup apprécié cet ouvrage et invite les initiés comme les novices de Lovecraft à sauter le pas. Bonne lecture !

Thierry Moral

Vous pouvez retrouver cette critique sur le site Babelio.com, ici

Aucun commentaire :

Publier un commentaire