dimanche 6 janvier 2019

Critique de Trésor

Vous trouverez ci-joint une critique de Trésor, de Marine Rose, parue dans le journal L'écho d'Algérie.

Bonne lecture !



Trésor : un recueil de poésie

Le Père Noel est passé avant l’heure chez moi, cette année en m’apportant un très beau cadeau. Il m’avait mis dans la boite aux lettres un paquet renfermant un Trésor. C’est le nom d’un très beau recueil de poésies qui renferment des trésors de vers. Ils ont la couleur et le gout de l’amour, du mysticisme, d’érotisme et de renaissance. Le romantisme et la modernité font bon ménage grâce à la manière dont la poétesse Marine Rose traite ses sujets. Du haut de sa tour, l’auteur domine les sentiments, les souffrances et les maux d’une société qu’elle aime humainement, mais dont elle rejette les aléas surfaits, abusifs et excessifs. « Les fleurs qui meurent sur sa coiffeuse, comme des promesses de renaissance », sont des fleurs qui ont des pétales qui vont refleurir dans tous les esprits qui se nourrissent du mot, du beau et de l’imaginaire.

Marine Rose peut être, dans sa poésie, l’auteur et le lecteur en même temps, lorsqu’elle traite de l’amour : l’âme de la vie. L’amour de Dieu, de la Nature agressée, l’amour des enfants innocents et l’amour de toute la création qu’on ne respecte plus maintenant. Elle dirait : « Je t’attends mon amour, comme on attend le soleil sur la plage. Je t’attends mon amour comme on attend l’orage ». Elle attend la vie, elle attend le renouveau. Peut-il y avoir une plage agréable en été sans un soleil pour se sécher après avoir pris un bain ? Comment ne pas aimer ce soleil qui réchauffe et dont l’utilité est encore méconnue du commun des mortels. Quel est l’homme qui n’attend pas l’orage avec ses pluies automnales, bienfaitrices qui sont pour la terre nourricière une nécessité absolue. Le miracle s’accomplit et on ne sait pas s’il arrive d’en haut ou d’en bas ? S’il nous vient du ciel ou de la terre qui se transforme sans fracas et dans un silence absolu, miraculeusement. L’auteur observe et nous guide pour observer comme pour nous dire que ce n’est pas l’essentiel que nous voyions, mais que le plus grand mystère est ce qui se cache derrière l’amour, l’orage, les pluies, la terre et la nature. Une grande force qui fait la nature et la dirige minutieusement. Les sciences et le bon sens sont les fruits d’une bonne conscience. Il faut aimer cette force et lui rendre Grace. La nature n’est qu’une conséquence logique et nécessaire de cette grande force.

« Je suis une femme dit-elle, dans un poème qui est aussi vaste qu’un océan d’idées. Elle est une ode à la mer, une ode aux nénuphars » Elle est une lune d’eau, un nélombo, un lys. Elle sent qu’elle fait partie de la nature qu’elle respecte et qu’elle n’adore pas. Elle est émerveillée par tout ce qu’elle voit en profondeur et voit derrière son observation et elle découvre la vraie beauté : le bonheur et le calme dans ce monde plein de remous, pleins d’agitations. Un monde plein d’ingratitude, de fièvre pour l’éphémère, plein d’émois et d’anxiétés.

Marine Rose est un rayon de soleil et une lumière en pleine nuit. Elle éclaire sans cesse ses lecteurs à la grande joie de ses éditeurs. Elle est également l’une des meilleures mères. Elle s’occupe quotidiennement de sa petite fille qui vit dans un cocon d’amour, dans un foyer équilibré, d’un autre âge, un âge où l’homme ne vit que pour ses vertus. Un âge où l’individualisme et l’amour du profit étaient méconnus. Elle illumine son compagnon de son amour, et grâce à lui avance avec une grande détermination. Marine Rose qui a déjà édité cinq ouvrages dans les grands maisons d’édition en France, souhaite gagner avec ses lecteurs et leurs encouragements, une modestie encore plus marquée et des qualités humaines, ô combien nécessaires dans le monde actuel.

Ahmed Guitt