mercredi 9 janvier 2013

Article de presse sur "Écussons de vers Aïn Sefra", de Ahmed Derdour

Ahmed Derdour, auteur de "Écussons de vers Aïn Sefra", nous partage cet article paru au sujet de son ouvrage dans le journal "Le soir d'Algérie"




Culture : PARUTION D’UN LIVRE DE AHMED DERDOUR
Ecusson de vers Aïn Sefra

Ecusson de vers Aïn Sefra est un recueil de poèmes, édité par les éditions Stellamaris (Brest, France), du poète et écrivain Ahmed Derdour. «La poésie n’a pas de frontières, tout comme l’amitié. 

Un poète ne peut qu’aimer le beau. Mais le beau se mérite, le jardin est immense à cultiver, il faut faire, défaire, refaire sans cesse jusqu’à ce que le fruit prenne forme en semant les vers pour qu’un poème naisse dans les règles du classique de cet art…». «…Les poèmes du poète sont des tableaux de peinture réaliste où se lit la pensée de l’artiste. Quand il traite un sujet d’actualité, c’est pour dire en mots éloquents ce que tout un chacun doit exprimer. Ce recueil ne peut être décrit en une poignée de lignes. Tout y est, même l’âme du poète ; il doit être lu de bout en bout pour découvrir une certaine unité dans sa diversité…», lit-on dans un extrait de la préface, de deux grands écrivains poètes, en l’occurrence Khris Anthelme et Mohamed Zeid. Nous avons choisi un des 110 poèmes que compte cet ouvrage : «Et si la Croix et le Croissant Ensemble faisaient une ronde Tout autour de notre beau monde Main dans la main, la paix, hissant Avec l’Etoile, saisissant La Chance : Le bonheur abonde Et la paix sur terre se fonde Si comme eux Grand Bouddha consent Enfin, si tel qui n’a de Signe - Approuve de bon cœur et signe - Règnera la fraternité Mais si par malheur on ne pense Qu’à remplir sa poche et sa panse Alors viendra l'indignité». Notons enfin, que Ahmed Derdour, qui a chanté la mère, le père, l’ami, l’école, la lune, le soleil, la lumière, la mort, etc., a déjà publié un livre sous le titre Journal d’un témoin des années noires. 

B. Henine