Absence

Je suis absent jusqu'au 27 mai inclus. Pendant cette période :
* J'aurais accès à mes mails, avec au maximum une journée de retard
* Je pourrai servir les commandes de fichiers pdf ou epub avec au maximum une journée de retard
* Les commandes de livre papier reçues durant cette période seront expédiées le lundi 28 mai
* Les livres que je publie seront temporairement indisponibles sur les sites d'Amazon et de la FNAC.

vendredi 12 janvier 2018

Auteur : Pierre-Michel Sivadier

Son oeuvre

(Cliquez sur la page de couverture pour aller sur la page de présentation et de vente de l'ouvrage)


Des frondes, des oppositions, ivres de bonheur, parfois de colère. Des frondes étourdies d’où ressortent les vagues, porteuses, puissantes. Elles vous enveloppent et vous soufflent de poursuivre le chemin.

Pierre-Michel Sivadier se situe dans un univers poétique singulier aux confins de la chanson et du jazz. Il a notamment travaillé ou composé pour Jane Birkin, Lambert Wilson, Christian Vander, Michel Hermon et James Ivory. Il a enregistré deux albums de chansons Rue Francoeur et D'amour fou d'amour. Il crée ses propres spectacles Poétiquement actuel, Regarde Carmen et participe à ceux d'autres artistes: Bévinda, Jane Birkin, Christian Vander... Pierre-Michel Sivadier harmonise pour groupes vocaux des oeuvres du répertoire francophone de Ferré à Gainsbourg, en passant par Bashung et Higelin. Il est l'auteur de Mélodies Polyphoniques, ouvrage paru - comme ses harmonisations - aux éditions Chanson Contemporaine.

En tant que pianiste ou chanteur, arrangeur ou auteur, Pierre-Michel Sivadier a participé à l'enregistrement d'une vingtaine d'albums.

___

Frondes étourdies suivi de Ressort des vagues regroupe paroles de chansons et textes poétiques. Certains textes, comme Rue Francoeur, Je n'aurai de cesse, figurent sur des albums, d'autres ont été écrits et agencés pour l'ouvrage.



___

Quelques extraits de l'ouvrage:

"Il n'y a que toi, quand tu caracoles, Qui rejoins la somme de tous mes pays."

"Ce circonstanciel dépassé, cet éloge de l'absolu qui remet les pendules à l'heure."

"Le sentiment du déjà-vu claquant sur les flots déchaînés,

Cette sensation d'à-quoi-bon qu'ont tous les hommes pénétrés
De la violence du temps qui passe"


"Je suis engagé dans l'imaginaire. Mon amour, c'est toujours la même chanson qui te désespère."

"C’est ta vie pimentée que tu exposes et ta poésie se fracasse contre l’époque."

"Le jour,

Le jour où l’époque aura dévoré tous les plaisirs, toutes nos nourritures

Celles de nos âmes, celles de nos corps,
Désorientés"


"Tes douleurs j'ai senti, mes cordes les apaisent

Ondes courtes se taisent et ta peur s'évanouit,
Je chante pour la nuit."

"C'est là depuis l'enfance, lorsqu'en définitive on s'égare dans les êtres,

au profond de leur âme."



___


Lien vers la vidéo Je n'aurai de cesse, texte présent dans l'ouvrage :
https://www.youtube.com/watch?v=YAh6A0qFoMU

Lien vers la vidéo Rue Francoeur, texte présent dans l'ouvrage :
https://www.youtube.com/watch?v=YAh6A0qFoMU