vendredi 12 janvier 2018

Auteur : Pierre-Michel Sivadier

Son oeuvre

(Cliquez sur la page de couverture pour aller sur la page de présentation et de vente de l'ouvrage)

Frondes étourdies suivi de Ressort des vagues

Des frondes, des oppositions, ivres de bonheur, parfois de colère. Des frondes étourdies d’où ressortent les vagues, porteuses, puissantes. Elles vous enveloppent et vous soufflent de poursuivre le chemin.

...Sous le vent j’ai tracé
- qui planent en mon jardin -
Incendies déployés,
Pierres à portée de main
Et je les ai remodelés
À tous mes souvenirs.

Dans les eaux fortes de ton cœur,
Ai-je rêvé le fil
De cette force
Qui me ceint et qui délie mes pleurs ?


“Cette voix qui s’élève est à la fois personnelle et universelle comme la signature de toute poésie. Dans ce cas précis, l’autobiographie affleure juste pour donner cette couleur de la sincérité qui renvoie le lecteur à lui-même. Il y a de très belles images mais aussi des rythmes très simples proches de la chanson d’enfance comme Verlaine ou Apollinaire ont su les construire.”

Françoise Grard, auteur
_______


Adam et Bérénice

- Et lorsque j’apprendrai que j’aurais pu dévoiler mes cartes
  Que j’aurais pu d’un geste effacer le voile et paraître au grand jour
  Que j’aurais dû sous la toile laisser percer quelques signes
  Qu’il n’attendait que cela
  Qu’il aurait peut-être été troublé, mais qu’alors, il aurait suffit de ne pas trembler
  Il aurait suffi de se présenter : « Adam, j’ai besoin de te voir, j’ai besoin de ce temps avec toi, j’ai besoin de tes mots, de ton regard, j’en ai besoin pour ma sérénité. »
  Lorsque j’apprendrai que j’aurais pu m’exposer ainsi et qu’il n’aurait sans doute pas ri, sans doute pas fui, comme je risque de regretter de ne pas l’avoir fait !


Le texte est suivi d'une postface de Jean-François Sivadier

Tout tremble dans le texte d’Adam et Bérénice. Ici, la fable n'est pas dans l'action mais dans le trou noir que convoque le corps de la langue. Une langue impressionniste et précise, ouverte et incisive. En passant du trivial au sublime, de l’immobilité à la danse, en manipulant le vocabulaire et la syntaxe comme des armes ou des caresses, en confondant la violence des sentiments et la poésie de leur expression, Adam, Bérénice et Maxence jouent. Solidement plantés au sol, définitivement faillibles, ils tutoient Schubert et Léo Ferré et se tiennent comme des acteurs, dans l'effort de l'équilibre, mais à l'affût de tout ce qui pourrait les faire lâcher prise. Vingt-trois scènes comme autant de variations, d’esquisses, d’une sonate, d’un tableau, mille fois recommencés et qui ne seront jamais finis.



_______

“"Tendre la soie entre lune et ciel pour voir le soleil à la floraison…" Les mots de Pierre-Michel Sivadier n'ont de sens que parce qu'ils ont l'exactitude lumineuse de sa musique. Des transparences de timbres, des effluves de rythmes doux, des silences qu'il vous laisse habiter”.

Alex Dutilh, journaliste


“Pierre-Michel Sivadier réveille voix, instruments, mélodies... un peu comme l’enfant Rimbaud entourait l’Aube avec ses voiles amassées, et que nous sentions à notre tour un peu de son immense corps. Ici, c’est musique et chanson, issue de l’une, issue de l’autre. On se réveille, il est midi. On a fait un voyage, comme on a fait un rêve. Il est déjà trop tard mais il est encore si tôt. À peine saisi, déjà enfui (mélancolie), mais s’annonçant à nouveau (joie). Le lyrisme chez Pierre-Michel, c’est l’instant. À jamais, neuf.”
Jean-Marie Larrieu, cinéaste

_______

Compositeur, auteur et pianiste, Pierre-Michel Sivadier se situe dans un univers poétique singulier aux confins de la chanson et du jazz. Il a notamment travaillé ou composé pour Jane Birkin, Lambert Wilson, Christian Vander, Michel Hermon et James Ivory. Après "Rue Francoeur" et "D'amour fou d'amour", il enregistre en 2018 un nouvel album de chansons "Si".

Il crée ses propres spectacles et participe - en tant qu’arrangeur, pianiste ou chanteur - à ceux d'autres artistes parmi lesquels Bévinda, Anne Peko ou Céline Caussimon. Pierre-Michel Sivadier harmonise pour groupes vocaux des oeuvres du répertoire francophone de Ferré à Gainsbourg, en passant par Bashung et Higelin. Il est l'auteur de "Mélodies Polyphoniques", ouvrage paru - comme ses harmonisations - aux éditions Chanson Contemporaine.

Frondes étourdies suivi de Ressort des vagues est son premier ouvrage littéraire, Adam et Bérénice son second.

_______




Lien vers la vidéo Je n'aurai de cesse :
Lien vers l'album Rue Francoeur :
Sites :
Article Ouest-France :