jeudi 8 janvier 2015

JE SUIS CHARLIE

Bonjour à tous, comme beaucoup je suis désireux de faire signe de solidarité avec l'actualité tragique du moment, mais je n'arrive pas à trouver les mots pour le faire de manière juste... Je suis donc heureux de laisser la parole à trois de mes auteurs, Hélène Goutry, Martine Maillard et Jean-Michel de Cauville, qui eux les ont trouvés

Hélène Goutry


POURQUOI ?


Pourquoi tous ces morts, tous ces assassinats ?
Pourquoi la violence, inutiles combats ?
Dans la férocité toutes ces vies détruites
Par des fous furieux, brutalité gratuite.

Au nom de quel Dieu peut-on assassiner
Des hommes qui ne faisaient que le rire dessiner.
La liberté de dire, la liberté d'écrire
Nul n'a le droit ici de vouloir l'interdire.

Ils sont morts au matin, balles de l'intolérance
Morts pour leur passion, juste pour informer
Pour seules armes brandies, un crayon, du papier
Le courage en écharpe, et sur tout l'espérance.

Ils sont morts en héros d'une presse qu'on opprime
Dénonçant certains choix, c'était là leur seul crime
Ils brandiront longtemps leurs armes assassines
Crayonnant un drapeau où l'espoir se dessine.



JE SUIS CHARLIE
Annie Berlingen




CHARLIE

J’ai cherché des mots
Pour « qualifier » cet attentat,
C’est curieux, c’est idiot,
Il n y en a pas…
Alors, j’ai laissé de côté
Tous les superlatifs
Qu’on pouvait attribuer
À ces êtres actifs,
Trop irraisonnés…

JE SUIS CHARLIE


Nos blessures s’enchaînent,
Mais, nos libertés,
Plus fortes que nos haines
Ne vont pas déserter.
Hier, aujourd’hui, demain,
Nous allons continuer
A dresser nos dessins, 
Nos écrits,
Nos papiers,
Pour mieux les diffuser
Aux yeux 
Du Monde entier…

TUER CHARLIE ? : NON

TU ES CHARLIE ! : OUI


J’ai cherché des mots,
Je suis à cours d’idée,
Mais à travers les maux
Nos cœurs sont soudés
Car « ils » ne tueront pas
L’Amour,
Pas plus que nos
Libertés,
Aujourd’hui, plus que
Toujours,
Nos larmes sont mêlées
Ainsi que nos pensées,
Et nos paroles n’en finissent
Pas de crier sur le grand Autel
De l’Humanité ;

NOUS SOMMES CHARLIE
Jean-Michel de Cauville


TRISTE MATIN

Triste matin 
Même le ciel est en berne
Minute de silence

Les élèves retiennent leur souffle 
Pour de vrai
Florence Houssais


JOURNÉES DE DEUIL NATIONAL

Non
Vous ne nous empêcherez pas de rire
Nous allons continuer d’écrire

Non
Vous ne nous empêcherez pas de créer
Nous allons continuer de dessiner

Non
Vous n’arriverez pas à nous séparer
Nous sommes frères dans l’adversité

Non
Vous n’arriverez pas à nous détruire
Nous ne croyons pas à vos martyres

Non
Vous n’arriverez pas à nous asservir
Nous avons la Paix pour seul avenir

NON
Vous n’êtes pas la Démocratie

OUI
Nous sommes la République

OUI
Nous sommes la France

OUI

Nous sommes

CHARLIE

Morts De Rire
07.01.2015
Hélène Goutry



Un ancien dessin retrouvé dans les cartons de Didier Collobert mais qui prend tout son sens en ces jours...
Didier Collobert