mardi 19 février 2019

Critique de la gamme Millevaux, au seuil de la folie

Le site UnificationFrance nous offre une critique de la gamme Millevaux aux Éditions Stellamaris : Millevaux, au seuil de la folie et Millevaux Renaissance



En voici la conclusion :

L’univers de Millevaux est un monde où l’imaginaire humain suinte de l’inconscient de chacun, pour venir hanter le réel. Toutes idées, tout imaginaire, tout antagonisme et dogme s’invitent donc à la fête, du Horla (Guy de Maupassant) à Shub-Niggurath (H.P. Lovecraft).

Cet univers se décline en romans, en JdR, en livre monde, etc... c’est une idée, un concept que l’auteur initial, Thomas Munier a placé sous licence Creative Commons afin de faciliter, encourager d’autres auteurs à enrichir.

Particulièrement adaptée au système narratif (créer une histoire issue de l’imaginaire de chacun, plus guidée que dirigée par un narrateur, ou pas), la gamme Millevaux est à découvrir pour ceux qui pensent avoir tout joué.

Attention, tout de même : il ne conviendra pas à tous, l’ensemble étant particulièrement littéraire et éthéré. Les joueurs devront apporter beaucoup pour que les parties aient vraiment de l’épaisseur.


Pour lire la critique complète, c'est ici

Aucun commentaire :

Publier un commentaire