lundi 9 juillet 2018

Le vers à soi


Options d'achat
Format 14*20 cm, 62 pages N&B

Vous pouvez en consulter les premières pages en cliquant sur le mini wobook ci-dessous


Pour les professionnels (libraires) : Joignez-moi par mail pour application de mes tarifs de vente aux professionnels. Dépôt-vente possible.

____

Poésie libérée - Auteur : Jean Piet

Jean Piet sait apprécier les évènements de la vie et sous sa plume les décrit avec modestie et simplicité. Ses sujets de prédilection sont variés, le temps qui passe, la nature, les animaux, les arbres, les oiseaux, la rivière, la guerre, les métiers d’autrefois et bien sûr une certaine nostalgie pour son pays qui l’a vu naître même s’il est totalement intégré à sa nouvelle région du Boischaut sud. Les mots s’enchevêtrent, se démêlent, s’accouplent pour un résultat d’écriture de grande qualité. Un auteur à découvrir.
Évelyne Caron (correspondante locale pour le journal “La Nouvelle République”). 

Auteur de nombreux ouvrages de poésie, Jean Piet puise son inspiration dans tout ce qui l’entoure, ou dans les souvenirs de son enfance qui ont marqué sa mémoire. Il trouve là le fil conducteur et les mots glissent sous sa plume. Il a son style à lui, car ce qui lui importe c’est d’être lui et de transmettre ses ressentis sous forme poétique.
Danielle Péaron (correspondante locale pour le journal “L’Écho du Berry”).

Sous un flot de strophes régulières qui semblent pour le contentement de ces fidèles lecteurs ne jamais devoir se tarir, chacun observant que l’auteur demeure inspiré aussi bien par la situation du monde, les merveilles de la nature, les cris de bonheur que suscite tout de même la vie, et des bribes d’une intense nostalgie ponctuant l’ensemble de ce qui deviendra assurément une grande oeuvre, l’état d’esprit du poète, passé de la tourmente à l’apaisement, se précise et son point de vue se respecte. Nous approuvons alors bien mieux, en cachette ou en songeant à les proclamer, des vers qui dévoilent des prises de position fermes pour une société où régneraient enfin la paix et la justice, la beauté et la concorde...
Denis Bonnet (correspondant local pour le journal “L’Écho La Marseillaise”)