Déplacement

Je serai en déplacement du jeudi 22 juin au lundi 3 juillet inclus. Pendant cette période, je continuerai à pouvoir consulter mes mails et à servir les commandes de fichiers pdf et epub.
  • Les commandes de livres papier reçues seront servies à mon retour.
  • Sur les sites de Amazon et de la Fnac, les livres que je publie apparaîtront comme temporairement indisponibles ; elles seront à nouveau disponibles à mon retour.


dimanche 9 mars 2014

Article du Télégramme sur Instants d'Eternité

Florence Houssais, auteur de L'âme soeurUn an sans ÉlieJe suis toujours une petite soeurMiettes de vieÉclats de vie et Instants d'éternité, nous partage cet article paru dans le Télégramme de ce jour, au sujet de ce dernier ouvrage et d'une dédicace à Quimperlé vendredi dernier



Haïkus - Des « Instants d'Eternité » à partager

Florence Houssais est venue présenter son recueil de petits poèmes (haïkus) vendredi à la librairie Penn da benn. « Instants d'éternité », de petits mots pour dire une vie qui reprend ses droits après la tragédie. L'auteur Florence Houssais les partageait vendredi à la librairie Penn da benn. Rencontre.

On avait découvert Florence Houssais à travers un hommage déchirant à sa soeur décédée (NDRL : Élisabeth Le Crom, directrice de la crèche des Tournesols, emportée le 1er janvier 2012). Son livre « L'âme soeur » avait profondément ému les lecteurs. L'écriture plus chevillée au corps que jamais, Florence Houssais publie aujourd'hui « Instants d'éternité », un élégant ouvrage de haïkus (petits poèmes d'origine japonaise). « Je suis passée de la poésie libérée aux haïkus quand on m'a offert un livre, un jour. Je suis tombée sous le charme ». Cette forme courte de poésie permet à l'auteur d'apprivoiser, goûter enfin le présent après une longue période de deuil.

« Petits instantanés de la vie »

« Le haïku offre un regard zen sur le monde. Il permet de profiter du présent, de capter tous les petits instantanés de la vie ». Des instantanés que Florence Houssais a appris à aimer, une nécessité, pour ne pas rester emmurer dans le chagrin. « J'ai appris à regarder, sentir ». Aujourd'hui, si l'auteur n'oublie pas, elle cultive des petites joies, celle de découvrir au coeur d'un jardin, une fleur « qu'avant je n'aurais même pas remarquée » et tous ces petits miracles du quotidien... Et lorsque la peine est trop lourde, une poignée de syllabes, permet de la transcender « Novembre, à peine, déjà long »... Écrit ainsi l'auteur.

« Un bon exutoire »

Florence Houssais se promène avec une certaine allégresse dans la diversité des formes qu'offrent les courts poèmes japonais. Quand elle délaisse momentanément l'élément conducteur du haïku, la nature, c'est pour s'adonner avec joie au senryu, poème de trois lignes et 17 syllabes, ni plus, ni moins : « une forme de haïku qui parle plutôt des travers humains, et permet l'humour noir, l'ironie. Croquer des personnages, c'est un bon exécutoire ».

Une enseignante

À l'écouter, on comprend qu'écrire c'est survivre d'abord et vivre surtout désormais. Florence Houssais offre ainsi, sous sa plume délicate, une belle leçon de vie, qu'elle partage volontiers. Avec ses lecteurs et ses élèves puisqu'elle est aussi enseignante.

Pratique
« Instants d'éternité », de Florence Houssais, aux éditions Stellamaris.