Pour les auteurs

Mettre en forme un ouvrage ;
Comme autant d’émaux,
Disposer les mots
Avec art, sur la page ;

En faire un vitrail,
Pour qu’ils n’y soient en cage
– Ce n’est un sérail ! –

Mais bien plutôt s’envolent,
Gambadent, caracolent,

Libres comme un saï !

Stellamaris

Mon credo :
  • Pour l'amour des mots : ne publier que des oeuvres pour lesquelles j'ai le coup de coeur, quel que soit leur genre littéraire (poésie, romans, livres mêlant la littérature avec une autre forme d'art (peinture, photographie, ...)
  • Chaque livre doit être un écrin, entièrement dédié à la mise en valeur de l'oeuvre dont il est le support
  • Proposer aux auteurs un contrat équilibré dans les droits et obligations des deux parties, avec une avance de fonds minime, ou nulle selon l'option choisie

 
Vous pouvez m'envoyer vos manuscrits, s'ils font moins de 20 Mo, à mon adresse mail indiquée ci-dessous :
editionsstellamaris@stellamarispoemes.com

S'ils font plus de 20 Mo, contactez-moi et je vous dirai comment me les envoyer.

Sur demande, je peux vous envoyer mon contrat-type

10 commentaires :

  1. que signifie 'Proposer aux auteurs un contrat équilibré dans les droits et obligations des deux parties, avec une avance de fonds minime, ou nulle selon l'option choisie'
    merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour

      Le plus simple est que tu me laisses ton adresse mail, pour que je t'envoie mon contrat-type et que tu en juges toi-même ...

      Avec toute mon amitié.

      Supprimer
  2. bonjour, je voudrais que vous m'envoyiez votre contrat type parce que j'ecris de la poesie hortensebouli@yahoo.fr merci

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    Je souhaite recevoir votre contrat type . J'écris, poèmes et récits. stephanie_l@hotmail.fr
    D'avance merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      J'ai rencontré C. Antoine. Pourriez-vous m'envoyer le contrat-type. Merci. monilet@wanadoo.fr

      Supprimer
  4. Lettre empoisonnée

    (Conseils d’un éditeur en faillite)

    Je crois qu’il n’a rien compris à ma poésie :
    Des mots enfouis dans les méandres d’une vie.
    Il n’a perçu que le travail de catharsis.

    Il m’a conseillé de ne pas publier,
    Mes vers seraient en danger…
    Il les trouvait trop personnels ;
    Il n’a pas vu leur dimension universelle.

    Cherchait-il à me protéger
    Ou voulait-il simplement me décourager ?

    Il ne savait pas que Stellamaris,
    Le prince de la poesis,
    Veillait sur mes mots avec affection
    Pour faire naître une constellation.

    Et moi, sous la voute étoilée,
    Je retrouve un peu de sérénité.

    RépondreSupprimer
  5. Merci de tout coeur pour ce poème, Florence ! Oui, il n'a pas su voir que, à travers ton histoire particulière, tu avais su atteindre l'universel par tes vers ; c'est justement ce qui fait la force de tes deux recueils et ce qui explique leur succès !

    Très joyeux Noël, bises !

    RépondreSupprimer
  6. Je te souhaite un joyeux Noël également. J'ai beaucoup perdu cette année mais j'ai rencontré aussi des gens formidables, tu en fais partie. Plus qu'un éditeur, tu es rentrée dans ma vie tel un ami.

    Je t'embrasse très fort.

    Florence

    RépondreSupprimer
  7. Merci de tout coeur de ces mots qui me touchent ! Bises, Florence !

    RépondreSupprimer
  8. catherine guillotin22 janvier 2013 à 22:15

    J'essaie de vous envoyer depuis 15 minutes un mail pour l'envoi de votre manuscrit et j'ai lu votre mail sur votre carte de visite mais c'est très petit et je n'arrive pas à lire comment il faut. Pouvez-vous me confirmer votre mail ? Voici le mien catherine.guillotin0514@orange.fr

    RépondreSupprimer