Absence

Je suis absent jusqu'au 27 mai inclus. Pendant cette période :
* J'aurais accès à mes mails, avec au maximum une journée de retard
* Je pourrai servir les commandes de fichiers pdf ou epub avec au maximum une journée de retard
* Les commandes de livre papier reçues durant cette période seront expédiées le lundi 28 mai
* Les livres que je publie seront temporairement indisponibles sur les sites d'Amazon et de la FNAC.

mardi 13 février 2018

Critique littéraire de La ballade de Fronin

L'association Les portes de l'imaginaire nous offre une critique littéraire de La ballade de Fronin, d'Etienne Bar... Merci à eux !
En voici le meilleur passage :

Il est toujours très facile de se faire des idées préconçues d’une œuvre, dont le jeu se sous-titre d’un « Ne tuez pas vos ennemis, baisez-les », on s’imagine une sorte de monde grivois, humoristique et vite lassant… Alors de quoi peuvent bien parler les romans ? Bien, au contraire, La Ballade de Fronin est tout sauf une parodie d’univers fantasy coquine, d’ailleurs, il n’y a presque aucun détail grivois dans le roman.

Si certains qualifient cet univers de merveilleux et coquin, je le qualifierai plutôt d’utopie fantasy soixante-huitarde, car dans ce monde, ce sont les hippies qui sont au pouvoir !

Ce roman fait surtout réfléchir, alors que le héros à grandit dans un monde patriarcal et belliciste, il découvre qu’en fait, ce mode de pensée n’est pas la généralité dans les Folandes et que ce sont les idéaux utopistes qui sont la norme. Si les auteurs de fantasy ont surtout su aller dans la surenchère de tripes, de sang et de luxure, l’utopie fantasy présentée ici est rafraîchissante et pose finalement une simple question : et si un grand pouvoir magique était entre les mains d’une communauté qui met la vie, la paix et l’harmonie avant tout autre chose ?

Pour lire l'ensemble, c'est ici