samedi 26 septembre 2020

Critique littéraire de Le journal du Nightstalker, première trilogie : Entre lueur et ombre

Steve "Serpent" Fabry a la joie de nous partager une critique littéraire de son roman Le journal du Nightstalker, première trilogie : Entre lueur et ombre, par le site L'instant des lecteurs



Un ange déchu, une quête, mais quelle est-elle ?

***Résumé (quatrième de couverture) :*** 

 Un ange décide de descendre du Paradis afin d’aider une humanité en proie aux démons. Témoin de la souffrance que les humains ressentent, il devra trouver sa place et le sens de son existence parmi eux. Prenant le rôle d’un protecteur, il deviendra le Nightstalker. De nombreux ennemis entraveront sa route mais quelques alliés se rangeront à ses côtés. Au cœur de cette guerre, à qui pourra-t-il accorder sa confiance ?

« Quand je ferme les yeux, je revois ma chute. Mon interminable descente, mon angoisse et ma douleur. Mes ailes ne pouvant ni m’aider, ni me ralentir. Ces visages humains qui défilent devant mes yeux. Je peux encore ressentir le froid parcourant mon corps à mon arrivée en bas. Je devrais peut-être vous raconter comment j’en suis arrivé là. Ou plutôt qui je suis, et ce que je suis. Ainsi, comprendrez-vous mieux ce que je vous écris. »

***Quelques mots sur l’auteur : ***

Steve “Serpent” Fabry, bassiste et chanteur au sein du groupe de métal Sercati, raconte au fil des albums l’histoire d’un personnage nommé le Nightstalker. Voulant explorer une autre facette de son protagoniste, il créa une seconde formation musicale portant sobrement le nom “The Nightstalker”, narrant les moments plus personnels de son héros en parallèle de l’histoire principale.

S’attachant à sa création et l’univers qu’il mit en place, Steve a ainsi décliné ce récit en roman ainsi que dans un film. Il a aussi scénarisé un comics sur cet univers, dont les illustrations sont largement utilisées pour illustrer ce roman, premier tome d’un cycle de trois trilogies.

Un jeu de rôle est également en préparation aux Éditions Stellamaris sur cet univers.

***Maintenant, place au livre !*** 

Un ange déchu, une quête, mais quelle est-elle ? Ma chère lectrice, mon cher lecteur, je vous embarque non pas dans un simple roman, mais dans une histoire transmédia ! Qu'est-ce que c'est que ce truc me direz-vous ? Eh bien c'est un ensemble ! La lecture de ce roman qui permet de relier et développer la discographie, le Comics et le jeu de rôle, un film ?!... C'est plutôt un chouette concept, non ? Moi je trouve cela vraiment bien sympa. Merci Steve pour votre confiance et pour la découverte de votre univers.

Le Nightstalker est un ange déchu, tombé sur terre. Pourquoi ? Il va le découvrir petit à petit. Il croit fermement à la bonté de l'être humain. Alors que son frère Lucifer lui, croit en la noirceur de son âme. notre ange, coiffé d'un sweet à capuche et d'un vieux jean va, petit à petit prendre des airs de Batman, un justicier pour les bonnes âmes contre le mal qui rôde (les rangs de Lucifer) et qui peu à peu recule. Miam, j'adore ! De rencontres en difficultés, il va vite comprendre que Lucifer ne se laissera pas faire... 

La grande bataille approche, peu importe qui gagnera, mais les armes ne seront pas déposées tant que l'une ou l'autre des parties ne sera pas définitivement tombée ! Ça promet un sacré bazar !

Les loulous, je dois vous faire un aveux ! J'adore ce genre de récit, et quand Steve Fabry a pris contact avec moi en m'expliquant tout le concept, j'ai trouvé cela génial ! Alors j'ai sauté à pieds joint dans ce roman ! On découvre vraiment un sacré panel dans l'univers du Nightstalker ! C'est épatant ! Vraiment !  
Quelques petits bémols néanmoins... Il m'a manqué de peps dans ce journal notamment dans le premier livre. L'écriture est bien, l'histoire se tient bien également, mais les personnages sont un peu trop grandiloquents peut-être. Malgré tout, ils sont vraiment bien détaillés et montrent toute leur complexité. Ce qui les rend réalistes. Peut-être aussi plus "humains". Certaines descriptions de rencontres, d'explications chronologiques sont un peu longues, parce que l'on repart sur des phrases déjà énoncées ou suggérées. Quelques répétitions maladroites apportent des allers-retours de vérification (pour ma part). Peut-être aurai-je apprécié le détail d'un combat majeur... Il suffirait de presque rien, de petits ajustements, pour que le roman monte en puissance et fasse WOAW 😉 parce que c'est vraiment tout bien expliqué et assez bien exploité.

Bon passons aux choses super sympa 😉

Les annexes sont juste magiques ! Les différentes parties sont elles aussi bien dosées. Il faut savoir que ce livre est composé de trois parties. Chacune est hyper importante pour bien comprendre tout ce qui se passe dans l'histoire du Nightstalker, le monde dans lequel nous sommes projeté, l'architecture même de l'histoire. C'est bien fait, bien réfléchi et franchement, j'ai adoré ! Ça ressemble vraiment à ma propre composition pour relier tout le monde de Warcraft 😉.

Alors non, rien de très différent sous le soleil ou sous la pluie, Anges/Démons, le bien/le mal, les alliances temporaires ou non, c'est très manichéen certes, mais comme cela fait parti d'un tout, le roman lie vraiment chacun des médias utilisés, chaque art a sa place et apporte son lot d'embarquement. Chaque sens va être titillé, chaque organe va travailler et nous sommes transporté dans le monde du Nightstalker. C'est puissant, envoûtant et woaw, chapeau pour le concept parce que c'est effectivement ce qui manque souvent et là, chaque partie est comblée ! Bravo !
(Il me manque peut-être la partie jeu de rôle 😉 )

Revenons à notre roman. On s'attache vraiment à cet Ange, on veut l'aider, se battre à ses côtés, on veut entrer dans les rangs avec lui, pour sa cause. Pour les principes qu'il énonce, qu'il véhicule. C'est relativement puissant, beau et fort. Steve Fabry a réussi à faire passer de belles valeurs encore plus que juste le bien et le mal. On parle de sentiments, d'émotions, de complexité de l'être humain. De son état en fonction des situations dans lesquelles il se retrouve. De son libre arbitre et de sa faculté à aller ou pas à la facilité. De tromper ou non ses valeurs, ses principes. Et ce Nightstalker ! Toute sa complexité également, ses combats, sa vie, ce qu'il en fait et son cheminement de pensées !

Pourquoi le monde est-il comme ça et pas différent ? Pourquoi les sentiments sont-ils aussi contradictoires ?

La vie n'est pas infinie pour nous humain... Alors n'oublions pas 😉

Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous invite à entrer par la porte de ce roman « Le journal du Nightstalker, première trilogie : Entre lueur et ombre » de Steve Fabry pour découvrir l'univers d'un Ange déchu. C'est puissant ! Relativement bien écrit et franchement bien détaillé ! Le concept même est une réussite ! C'est une histoire transmédia... Vous voulez savoir ? Alors foncez...

Je suis bien curieuse de votre retour alors si vous passez dans le coin et que vous l’avez lu ou juste me dire si je vous ai donné envie, n’hésitez pas à commenter 😊

L'instant des lecteurs

Aucun commentaire :

Publier un commentaire