samedi 9 novembre 2019

Critique de La déesse perdue

Je retranscris ici une critique de La déesse perdue, de Yoru Hoshizora, postée sur Facebook par Jérôme Herrscher. Merci à lui !


La déesse perdue

Je tiens à féliciter l'auteur de ce livre coup de poing. En premier lieu pour avoir su mettre beaucoup de sa propre personne dans cette oeuvre. En second lieu pour sa grande culture mythologique. En effet cette fiction met en oeuvre deux femmes, l'une aux pouvoirs mystérieux l'autre une déesse choisissant de vivre sur Terre est emplie de références Mythologiques. Travaux imposés par les dieux, créatures fantastiques, énigmes. Si je mettrais un tout petit bémol ce serait sur la trop grande rapidité de certains passages. En effet c'est bien ficelé et sans baisse de rythme l'auteur à la plume fluide et précise nous accompagne dans un voyage à la fois fabuleux et personnel. À mon grand regret certains passage filent trop rapidement et me fait frustré en demander encore !

La nouvelle de Yoru Hoshizora s'adresse aux amoureux d'aventures originales situées au coeur de la mythologie, mais également aux passionnés de romance et de belles histoires d'amitiés et de courage.

Ne connaissant pas l'auteur en personne je peut néanmoins déduire de ses écrits poignants qu'elle glisse dans son oeuvre beaucoup de sa propre histoire et de ses expériences.

Au final une nouvelle à lire absolument, ou chacun y trouvera son interprétation. Pour moi il est à la fois autant question d'héroïsme et de Mythologie que d'un appel à la tolérance, un cri du coeur et une ode à la femme et à sa résilience, son courage quotidien.
Bravo à toi, Yoru.

Jérôme Herrscher

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire