lundi 18 juin 2018

La déesse perdue


Options d'achat
Format 12,5*18 cm, 93 pages NB et 9 pages couleurs.

Ceci est une deuxième édition augmentée, la première édition faisait 69 pages N&B et 5 pages couleurs

Vous pouvez en consulter les premières pages ici


Pour les professionnels (libraires) : Joignez-moi par mail pour application de mes tarifs de vente aux professionnels. Dépôt-vente possible.

____

Nouvelle mythologique LGBT.
____

Ornella, jeune orpheline dotée de mystérieux pouvoirs, lutte contre les bourreaux qui l'ont adoptée. Des années plus tard, elle tombe sous le charme d'une jeune déesse du nom de Syrina. Pour sauver celle qui fait chavirer son coeur, elle devra affronter les douze épreuves que les dieux lui ont préparées. Dans sa quête elle est aidée par deux amis, Robin le pirate et Tim le borgne. Vaincra-t-elle les créatures du Domaine Olympien ? Syrina survivra-t-elle ?

1 commentaire :

  1. La Déesse Perdue raconte une "toute petite histoire" (mais QUELLE ! histoire), une sorte de conte de fée… mais ... pas tout à fait !
    Le monde qui y est conté, est un peu du domaine du fabuleux, mais on reste proche de quelque chose de connu, comme par exemple l'univers de l'antiquité et de la mythologie grecque, auxquels l'auteure se réfère indirectement. L'histoire est magnifique, sensible et touchante. Bien que le livre se lise rapidement, elle semble particulièrement développée, et basée sur des fondements solides et finement réfléchis. Il y a un univers entier derrière ce conte, bien qu'on n'en voie que la partie jaillissante hors de l'eau.

    Tous les personnages ont une consistance et une histoire bien à eux. Et l'on devine que tout n'est pas révélé.

    Matériellement, le livre et beau, et laisse deviner un réel soin apporté à l'image, (j'ai envie de dire, "au précieux lol"). D'ailleurs, quelques illustrations parsèment le texte. Vue leur qualité, je les auraient peut-être aimées plus nombreuses.

    L'oeuvre en soit me fait penser à une petite perle, dont l'écrin de toute beauté serait cependant un tout petit peu fragile. Il s'agit d'en prendre soin.

    Destiné à un public jeune, les adultes qui n'ont pas peur d'encore rêver y trouveront probablement leur compte.

    RépondreSupprimer